FAISONS-LE MAINTENANT 

(Journée mondiale de la lutte contre la traite des êtres humains)

La traite des êtres humains est sans aucun doute l’un des crimes les plus odieux contre l’humanité. Les inégalités croissantes et le désespoir de millions de personnes vulnérables, le tout aggravé par la crise de Covid-19, offrent aux réseaux de traite des êtres humains un terrain idéal pour réaliser l’un des actes les plus importants et les plus odieux d’exploitation sexuelle ou de travail. 

La majorité, plus de la moitié, de toutes les victimes de la traite des êtres humains sont des personnes originaires de régions en développement, notamment de régions pauvres ou, le cas échéant, de régions en guerre. Dans ce contexte, les réseaux de traite à des fins d’exploitation sexuelle, qui est sans aucun doute le plus abominable de tous, recrutent leurs victimes en leur promettant un avenir meilleur alors qu’en réalité, tout n’est que tromperie pour réaliser d’énormes profits au prix de l’objectivation et de la déshumanisation de ceux qui tombent dans les réseaux de traite en les traitant comme de simples marchandises, comme de simples objets de consommation «jetables». 

Selon les données de l’ONUDC (Office des Nations unies contre la drogue et le crime), la traite des êtres humains, notamment à des fins d’exploitation sexuelle, continue de toucher particulièrement les femmes et les filles (49% de femmes et 23% de filles) et, dans une moindre mesure, les hommes et les garçons (21% d’hommes et 7% de garçons). Le pire, c’est que tout près de nos villes, en plein jour et parfois au vu et au su des autorités, il y a des victimes de la traite qui sont systématiquement exploitées jusqu’à l’épuisement avec le silence complice de ceux qui pourraient l’empêcher s’ils avaient vraiment la volonté de le faire. Un silence qui, en outre, contribue à continuer à stigmatiser, à pointer du doigt et à criminaliser les victimes comme responsables d’un crime dont elles ne sont jamais coupables.

Aucune victime ne se retrouve dans un réseau de traite des êtres humains de son plein gré. Nous avons tendance à ne pas vouloir faire la différence entre «consentement» et «volonté» sans penser que, dans des situations d’extrême nécessité, de menaces de mort ou de pressions environnementales, une personne peut accepter et, par conséquent, «consentir» à vendre son corps comme objet de plaisir sexuel ou à travailler sans relâche dans des conditions d’esclavage mais, au contraire, nous ne pensons jamais que, sans ces circonstances qui la placent dans une situation d’extrême nécessité ou de vulnérabilité, elle ne le ferait jamais volontairement. Par conséquent, personne ne souhaite être victime de l’exploitation sexuelle ou du travail. Assez de criminaliser et de blâmer les victimes dont le seul «crime» a été de vivre dans des régions où la faim ou la guerre sévissent. Assez de mensonges. 

Malgré les efforts déployés pour lutter contre la traite des êtres humains, les réseaux de trafiquants jouissent toujours d’une impunité généralisée, tant dans les pays d’origine, où le recrutement a lieu, que dans les pays de destination, où ils sont exploités pour rembourser une «dette» qui ne cesse d’augmenter de jour en jour. La demande adressée à tous les gouvernements de toutes les nations est claire : mettez fin à la traite des êtres humains à quelque fin que ce soit et où qu’elle ait lieu dans le monde. 

N’oublions pas que la traite des êtres humains est une atteinte à la dignité humaine inviolable de chaque personne, une violation des droits humains des victimes et, pour cette raison, un crime contre l’humanité qui doit être poursuivi jusqu’au bout. 

L’être humain n’est pas un objet de consommation, il n’est pas une marchandise, et il ne peut être soumis au joug de l’esclavage sexuel, du travail ou de toute autre forme d’esclavage. Les êtres humains ne sont ni achetés ni vendus.

Parce que la vie et la dignité humaine n’ont pas de prix. 

Mettons fin à la traite des êtres humains. 

Faisons-le maintenant. 

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s